Imaginez les hauts plateaux tibétains. 3200 m d’altitude, des plaines vertes à perte de vue, des troupeaux de yaks, et là, un village de nomades: Zorge Ritoma, 1500 habitants.

Des femmes y récoltent la fibre des yaks pour en faire de la laine. Car oui, rien de plus « animal friendly » que la laine de yaks. Plus de 6000 yaks vivent à Ritoma, dont les températures atteignent -30° en hiver. Leur duvet le plus doux, celui juste sous le cou, appelé Khullu, peut effectivement simplement être récolté chaque printemps lorsqu’ils muent.

Il aura fallu près de deux ans de recherche pour arriver à trouver des solutions afin de transformer la fibre de yaks la plus fine en laine, permettant de fabriquer châles, écharpes et étoles de la plus haute qualité. En résulte une laine aussi douce que du cachemire.

Devenu Norhla Textiles en 2007, Norhla est avant tout encore une belle histoire de femmes qui aident des femmes: un projet devenu entreprise éco-responsable œuvrant à garantir aux nomades des hauts plateaux tibétains un emploi et des conditions de travail et de vie dignes afin de leur éviter l’exil vers la ville.

En créant un atelier de tissage de laine de yaks qui combine le savoir ancestral à la modernité des tissés, Norlha a réussi à garantir un revenu stable aux femmes nomades qui transforment ainsi la laine de yaks en luxueux textiles tissés à la main, comme des écharpes et étoles adaptées à toutes les saisons.

C’est actuellement Dechen Yeshi, fille de la fondatrice, Kim Yeshi, qui dirige l’entreprise de main de maître et continue, avec elle, de la développer, ainsi que toute l’infrastructure qui l’entoure. Elle a même figuré récemment dans la shortlist du Prix Monte-Carlo Femme de l’année. Notamment photographe de formation, c’est également elle qui immortalise les modèles pour les différents supports de communication de la marque.

Notre petit doigt nous a même dit qu’ils ont fourni certaines des plus prestigieuses maisons françaises de luxe, à Paris…

A l’heure actuelle, ils travaillent à la construction d’une cuisine pour les employée, celle-ci étant à ce jour dans un état plus que vétuste. Pour cela, diverses actions de levées de fonds sont régulièrement organisées par le conseil d’administration.

Difficile de choisir parmi mes coup de coeurs estivaux, parfaits pour couvrir les épaules dénudées une fois la nuit tombée, les voyages en avion, et toutes autres occasions.

Une touche que j’apprécie beaucoup: Ce sont les employées de l’atelier qui se sont prêtées au jeu de mannequins pour ces photos.

Une vente exceptionnelle à prix d’usine d’écharpes et étoles Norlha à lieu ce jeudi, vendredi et samedi 22, 23 et 24 juin de 10h00 à 18h00, chez Anne Hebeisen au Chemin des Bains 9 à Pully.

Plus d’informations ici

Au plaisir de vous y croiser!

 

 

Photos: Norlha Textiles

Write A Comment